Nationale N°15
Lots 2A et lot 2B de Ntui-Mankim.

Nationale N°15 : faible mobilisation sur les lots 2A et lot 2B de Ntui-Mankim.

C’est ce qu’il faut retenir de la descente effectuée entre le 26 et le 31 juillet 2022 par une équipe de la Cellule des Projets Routiers à financement conjoint.

Constat effectué lors de la descente.

Au terme de ladite descente, l’on a constaté sur le lot 2 A Ntui-Ndjolè long de 60 km y compris 73 km de route communale que le taux d’exécution des travaux est de 5,6% pour une consommation des délais 37,5%. Au cours de la réunion de Cabinet de ce 02 août 2022 présidée par le Ministre Emmanuel NGANOU, le Coordonnateur Adjoint de la Cellule de Projet Routier à Financement Conjoint, Maurice NJONTU a présenté la situation actuelle au Ministre des Travaux Publics.

Difficultés liées à l’exécution des travaux.

En réalité, les travaux n’ont pas démarré sur les routes communales, on constate également l’arrêt des travaux de terrassement pour cause de pénurie de gasoil, l’ordonnancement des tâches qui est approximatif. Autre difficulté : la libération des emprises. Le déplacement du réseau électrique n’est pas encore effectif, le contrat du sous-traitant Eneo (FOGAH) est toujours en attente de signature. La mission de la CPR-FC dénonce entre autre le non-respect des recommandations de l’administration et de la mission de contrôle par l’entreprise, la mauvaise organisation interne de l’entreprise caractérisée par un faible niveau de coordination des activités du chantier, le retard dans la mise en exploitation du concasseur.

Sur le lot 2 B Ndjolè-Mankim (36,7km), le taux d’avancement des travaux se situe à 6,42 % pour une consommation des délais de 37,5%. Sur cet axe routier, l’on déplore le non-respect du planning d’exécution des travaux, la forte pluviométrie, la pénurie de gas-oil, l’on note également le non démarrage des travaux sur les routes communales.

Quelques recommandations.

Des multiples recommandations pour lever les contraintes à la bonne exécution des travaux ont été formulées. Il a été instruit par le Ministre des Travaux Publics, de consigner lesdites recommandations dans un panneau à afficher à l’entrée des bases vie de l’équipe projet, et servir une mise en demeure à évaluer dans un délai de 21 jours.

Marie Serges ZAKOUDA

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.